Qu’est-ce que nous savons?

Exemple

En lisant la première épître de l’apôtre Jean, mon regard fut attiré par la simple expression, « nous savons ». Je me suis alors posé la question. Qu’est-ce que nous savons? Je me suis aperçu que nous savons plusieurs choses importantes.

  • Nous savons que nous l’avons connu. (1Jn 2.3)
  • Nous savons que nous sommes en lui. (1Jn 2.5)
  • Nous savons que […] nous serons semblables à lui. (1Jn 3.2)
  • Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie. (1Jn 3.14)
  • Nous savons qu’il nous écoute. (1Jn 5.15)
  • Nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée. (1Jn 5.15)
  • Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point. (1Jn 5.18)
  • Nous savons que nous sommes de Dieu. (1Jn 5.19)
  • Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu. (1Jn5.20)

J’ai poussé un peu plus mon étude soit au Nouveau Testament.

  • Nous savons que Jésus est vrai et qu’il enseigne la voie de Dieu (Mt 22.16)
  • Nous savons que Jésus parle et enseigne droitement (Lc 20.21)
  • Nous savons que Jésus ne regarde pas à l’apparence, mais qu’il enseigne la voie de Dieu selon la vérité. (Lc 20.21)
  • Nous savons que Jésus est […] venu de Dieu (Jn 3.2)
  • Nous savons qu’il (Jésus) est vraiment le Sauveur du monde. (Jn 4.42)
  • Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs ; mais, si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, c’est celui-là qu’il exauce. (Jn 9.31)
  • Nous savons que Jésus sait toutes choses (Jn 16.30)
  • Nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. (Rm 8.22)
  • Nous savons […] que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu (Rm 8.28)
  • Nous savons que, si nous avons part aux souffrances, nous avons part aussi à la consolation. (2Co 1.7)
  • Nous savons […] que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme. (2 Co 5.1)

Je suis heureux de savoir tout ce que je sais. Dans le fond, je ne suis pas si ignorant que cela. Je sais des choses importantes qui m’assurent une bonne relation avec mon sauveur et me donne l’assurance de la vie éternelle. Il y a aussi une chose que je sais également, c’est que Jésus m’aime et que je l’aime plus que tout.

La Suite →
Exemple

Nous utilisons souvent l’expression « donner sa vie à Jésus ». Nous le disons et même nous le pensons. Dans les faits, qu’en est-il réellement?

Avons-nous totalement donné notre vie à Jésus comme nous le prétendons? La réalité est trop souvent bien différente. Nous souhaitons avoir donné notre vie à Jésus, seulement, dans les faits, nous en retenons une partie importante sur laquelle nous désirons garder le contrôle. Nous souhaiterions nous donner complètement à Jésus, mais quelque chose nous en empêche. Est-ce la peur de perdre quelque chose ou encore la crainte de ne plus être en contrôle de notre destinée?

Lorsque nous acceptons Christ comme Seigneur et Sauveur personnel, nous cédons alors tout le contrôle de notre vie entre ses mains. À partir de ce moment, il aura toute la latitude pour commencer son œuvre de restauration en nous.

De plus, nous lui permettrons d’entrer dans toutes les pièces de notre cœur et même les plus secrètes que jamais personne n’a visitées. Nous lui permettrons de commencer la restauration entière et complète de notre vie. Nous lui donnerons aussi le droit de nous dire la vérité en ce qui concerne notre personnalité et nous voudrons participer activement, avec lui, à cette restauration.

Pour cela, il est nécessaire de comprendre que nous avons été crucifiés avec Christ (Galates 2.20) et que la crucifixion signifie la mort à soi-même de façon lente et pénible.

Ma vie en Christ ne sera plus la même parce que, si j’ai été crucifié, il faut aussi que je sois ressuscité avec Christ. Après la mort à soi-même viennent la résurrection en Christ et une vie nouvelle qui commence dans le royaume de Dieu.

Sans la mort, il ne peut y avoir de résurrection et sans résurrection aucune vie nouvelle dans le royaume de Dieu n’est possible. La vie nouvelle passe inévitablement par la mort à soi-même.

La Suite →
Suivre par courriel:

Catégories

Statistiques du blog

  • 4 861 visites