De pécheur à juste

Exemple

De pécheur à juste

Un jour, Jésus passa près d’un homme appelé Lévi. Il n’avait pas une bonne réputation à cause de sa profession de collecteur d’impôt. Pourtant, cela n’a pas empêché Jésus d’inviter cet homme à le suivre. De l’inviter de passer de pécheur à juste.

Après cela, Jésus sortit, et il vit un publicain, nommé Lévi, assis au lieu des péages. Il lui dit : Suis-moi. (Luc 5.27)

Jésus ne regarde pas à ce que nous sommes lorsqu’il nous appelle, mais il regarde à ce que nous pouvons devenir.
Lévi laissa tout, se leva, et suivit Jésus. (Luc 5.28)

Une promptitude plutôt remarquable pour cet homme. Sur une simple invitation à suivre Jésus, Lévi a tout laissé pour le rejoindre. Si nous comprenions que de suivre Jésus n’implique pas seulement une vie plus agréable, serions-nous aussi enclins à le suivre aussi rapidement?
Le récit ne s’arrête pas là. Lévi organise un grand festin dans sa maison.

Lévi lui donna un grand festin dans sa maison, et beaucoup de publicains et d’autres personnes étaient à table avec eux. (Luc 5.29)

Peut-être parce qu’il était heureux que Jésus l’invite à le suivre. Quoi qu’il en soit, plusieurs personnes étaient présentes au festin et appréciaient sûrement le fait d’y être. Il y avait beaucoup de publicains et d’autres personnes. Pour les pharisiens, ce n’était pas normal. Jésus, selon eux, ne devait pas être là et manger avec ces gens de mauvaise vie. Jésus va leur répondre :

Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs. (Luc 5.31-32)

Jésus est venu appeler à la repentance des pécheurs. Sa vie, sa mort et sa résurrection en témoignent. Il est venu « publier une année de grâce ». (Luc 4.19) Il est aussi « venu chercher et sauver ce qui était perdu. » (Luc 19.10)

Il est encore possible de passer de pécheur à juste. Paul a dit aux gens à Athènes :

Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir. (Actes 17.30)

Ce même message résonne encore aujourd’hui. Pour aller au ciel, il est nécessaire de se repentir. Il ne sera pas possible à quiconque d’entrer s’il ne s’est pas repenti. Le message de la croix est que tu peux venir à Dieu et qu’il t’accueillera parce que Jésus a payé le prix sur la croix afin que tu passes de pécheur à juste. Il t’a justifié, mais encore faut-il que tu reconnaisses cet état de fait.

La Suite →
Exemple

Lorsqu’une personne naît de nouveau, elle devient une nouvelle personne. La Bible nous enseigne que, parce qu’elle est en Christ, elle est devenue une « nouvelle créature » de même que les choses anciennes sont maintenant passées et que « toutes choses sont devenues nouvelles ». (2 Co 5.17) Nous sommes passés « de la mort à la vie ». (Jn 5.24) N’est-ce pas une bonne nouvelle? Mais encore, faut-il apprendre maintenant à se tenir debout face à l’adversité de l’esprit de Jézabel.

Cet état de fait nous confère maintenant le titre de citoyen du royaume des cieux. Nous ne sommes plus esclaves du prince de ce monde. Désormais, nous ne lui devons plus allégeance. Notre vie est en Christ (2 Co 5.17) ce qui fait que, nous n’avons plus à nous soumettre au prince des ténèbres.

Maintenant, nous avons devant nous un adversaire qui cherche à nous détruire. (1 Pi 5.8) En contrepartie, nous avons aussi maintenant l’autorité sur le diable et ses démons. Cette autorité nous a été donnée par le Seigneur Jésus, alors qu’il dit : « Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. » (Lc 10.19)

Nous n’avons plus à nous soumettre à l’esprit de Jézabel. Cet esprit qui ne cherche qu’à détruire l’œuvre de Dieu en discréditant les leaders des Églises et en tentant de les manipuler. Nous n’avons plus à nous soumettre devant cet esprit. Il faut se tenir debout face à l’adversité et ne pas capituler.

Chaque jour, des pasteurs font des compromis pour éviter toute confrontation avec des gens dans leurs églises. En quelque sorte, c’est avec l’esprit de Jézabel qu’ils se compromettent. Ils la laissent enseigner et séduire dans l’Église. (Ap 2.20)

Il est primordial pour nous, en tant que leaders, d’apprendre à identifier cet esprit et à se tenir ferme devant cet adversaire. Jésus nous a donné le pouvoir de les dominer et rien ne pourra nous nuire.

Laisser l’esprit de Jézabel agir en revient à lui donner notre autorité. À lui concéder la victoire. Pour ma part, j’ai choisi de me tenir debout devant cet ennemi. Nous ne nous laisserons plus intimider de quelque façon que ce soit par cet esprit méchant. Nous lui ferons face afin de protéger les brebis dont le Seigneur nous a confié la charge.

Depuis quelque temps, nous arrivons à bien identifier son action au sein de l’Église. Ne baissons pas les bras et n’abandonnons surtout pas. La victoire nous appartient. Apprenons à nous tenir debout face à l’adversité.

La Suite →
Exemple

Dans notre vie chrétienne, ce pour quoi nous devons être très attentifs, c’est de ne pas ouvrir de portes à l’esprit de Jézabel. Cet esprit est sournois et aussi très habile dans la manipulation. Il peut se servir de n’importe qui et quelle que soit sa consécration. Nous devons toujours nous tenir sur nos gardes pour éviter de lui ouvrir quelques portes que ce soient.

L’une de ces portes que nous pouvons lui ouvrir est lorsqu’une personne est incapable d’accepter de se faire dire non. À ce moment, tout un mécanisme stratégique de manipulation se met en marche : bouderie, colère, crise, etc. Ces gens sont des proies idéales pour cet esprit méchant. Sans honte, cet esprit machiavélique va leur suggérer de les aider à résoudre l’impasse dans laquelle ils se trouvent. Malheureusement, ce sera toujours au détriment de la personne. Souvenez-vous, son but est de détruire l’œuvre de Dieu en vous et chez les autres.

Une autre porte est le refus de se soumettre aux autorités établies par Dieu dans l’Église. Cet état de fait amène les gens à vouloir se mettre en avant afin d’être vus et adulés par les autres. Ils vont tout tenter pour se faire valoir par les autorités de l’Église. Ils vont user de bonnes paroles et vont tenter de se faire accepter pour démontrer qu’ils sont capables. Malheureusement, toutes ces tentatives ne sont que purement humaines, sachant que c’est Dieu qui élève et qui appelle. Soumis à l’esprit de Jézabel, à cause de leur mauvaise attitude, ces personnes vont se laisser manipuler, souvent sans s’en rendre compte. Leur comportement va faire beaucoup de tort à l’Église.

Une troisième porte est la critique. N’ayant pas ce qu’ils veulent, ces gens, sous l’inspiration de l’esprit de Jézabel, vont commencer à critiquer le berger de l’Église. Ils vont colporter toutes sortes de mensonges. Ils vont lui coller des étiquettes qui feront que les gens ne pourront plus regarder leur pasteur sans avoir en tête ce qu’ils auront entendu.

L’esprit de Jézabel œuvre dans l’Église et il tentera tout ce qu’il pourra pour détruire l’homme de Dieu, le pasteur, le berger. Sans relâche, il essaiera de séduire les chrétiens, et même les plus forts. Il est important de faire bien attention de ne pas ouvrir de porte à l’esprit de Jézabel, car il saura en profiter et vous laissera en plan, avec votre peine, lorsqu’il en aura terminé avec vous.

 

La Suite →
Exemple

Qui doit louer le Seigneur, et comment le faire ? La réponse est dans la Bible : Psaume 150.1-6 « Louez l’Éternel ! Louez Dieu dans Son sanctuaire ! Louez-Le dans l’étendue, où éclate Sa puissance ! Louez-Le pour Ses hauts faits ! Louez-Le selon l’immensité de Sa grandeur ! Louez-Le au son de la trompette ! Louez-Le avec le luth et la harpe ! Louez-Le avec le tambourin et avec des danses ! Louez-Le avec les instruments à cordes et le chalumeau ! Louez-Le avec les cymbales sonores ! Louez-Le avec les cymbales retentissantes ! Que tout ce qui respire loue l’Éternel ! Louez l’Éternel ! »

La louange est une offrande spirituelle. Hébreux 13.15 « Par Lui [Jésus], offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent Son nom. »

Louer Dieu, c’est le remercier pour Ses nombreux bienfaits. Psaume 103.2 « Mon âme, bénis l’Éternel, et n’oublie aucun de Ses bienfaits ! »

Louez Dieu pour le pardon qu’Il accorde et pour Ses réponses aux prières. Psaume 65.1-3 « Avec confiance, ô Dieu ! on Te louera dans Sion, et l’on accomplira les vœux qu’on T’a faits. Ô Toi, qui écoutes la prière ! Tous les hommes viendront à Toi. Les iniquités m’accablent : Tu pardonneras nos transgressions. »

Nous pouvons louer Dieu parce qu’Il est tout-puissant. Psaume 21.13 « Lève-toi, Éternel, avec Ta force ! Nous voulons chanter, célébrer Ta puissance. »

Louons Dieu, même dans nos difficultés. Psaume 34.1-3 « Lorsqu’il contrefit l’insensé en présence d’Abimélec, et qu’il s’en alla chassé par lui. Je bénirai l’Éternel en tout temps ; Sa louange sera toujours dans ma bouche. Que mon âme se glorifie en l’Éternel ! Que les malheureux écoutent et se réjouissent ! »

Louons Dieu à chaque jour. Psaume 61.8 « Alors je chanterai sans cesse Ton nom, en accomplissant chaque jour mes vœux. »

Louons-Le parce qu’Il change le chagrin en bonheur. Psaume 30.11-12 « Et Tu as changé mes lamentations en allégresse, Tu as délié mon sac, et Tu m’as ceint de joie, afin que mon cœur Te chante et ne soit pas muet. Éternel, mon Dieu ! je Te louerai toujours. »

Louons Dieu pour Sa grande bonté. Psaume 107.8-9 « Qu’ils louent l’Éternel pour Sa bonté, et pour Ses merveilles en faveur des fils de l’homme ! Car Il a satisfait l’âme altérée, Il a comblé de biens l’âme affamée. »

La Suite →
Exemple

L’esprit de Jézabel n’est pas un mythe ou simplement un conte pour faire peur aux enfants. Cet esprit méchant est bel et bien réel et actif dans l’Église du Seigneur Jésus aujourd’hui.

Cet esprit connaît bien le cœur de l’homme et il sait quand et comment agir. Sa particularité est qu’il sait très bien séduire le cœur d’une personne. Il peut séduire hommes et femmes sans distinction. Son seul critère de séduction est la disposition du cœur de la personne.

Pour que cet esprit méchant puisse agir, il doit y avoir un désir malsain à l’intérieur du cœur d’une personne qu’aucun être humain ne peut combler. C’est à ce moment que ce démon se présente sournoisement en disant qu’il peut répondre à ce besoin. (1 Ro 21.7)

Généralement, les personnes qui se laissent séduire cherchent à être vues et reconnues. Elles sont orgueilleuses et refusent de se soumettre à Dieu. Elles vont tout faire pour se faire valoir et se faire voir. Lorsque quelqu’un, en autorité, vient se placer en travers de leur chemin, l’esprit de Jézabel change sa technique et pousse la personne séduite à critiquer celui-ci dans le but de le discréditer et de le faire tomber.

Au début, ce ne sont que de petites suggestions pour aider le pasteur ou la personne en autorité dans sa fonction! Par la suite, si l’homme de Dieu accepte une seule suggestion, il met le pied dans une spirale qui va l’attirer vers le fond et le faire tomber. Plusieurs leaders d’église sont tombés ou encore ont démissionné de leur poste parce qu’ils n’ont pas su se protéger contre les attaques de l’esprit de Jézabel.

L’esprit de Jézabel une réalité dans l’Église et le but de cet esprit méchant est de détruire l’homme de Dieu et de défaire l’œuvre de l’Éternel. Ne nous laissons pas séduire. Soumettons-nous à Dieu et faisons-lui confiance pour notre avenir dans le Royaume de Dieu. Comme dit l’Éternel par la bouche du prophète Jérémie : « Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. » (Je 29.11)

La Suite →
Suivre par courriel:

Catégories

Statistiques du blog

  • 9 370 visites