Problème d’identité

Exemple

En tant que croyants, nous avons souvent des problèmes avec notre identité. Nous manquons de confiance et nous avons besoin de nous faire rassurer ou encore de toujours valider auprès des gens nos agissements. D’un autre côté, nous manquons aussi d’assurance et c’est alors que nous recherchons l’approbation des personnes tout autour de nous.

Ce comportement n’est pas normal. Notre valeur ne vient pas des gens qui nous entourent, mais de Dieu. C’est lui qui nous a créés et qui nous a définis en tant que personne. Si nous étions spirituellement matures, nous n’aurions pas besoin de l’approbation des gens pour fonctionner dans la vie. Nous irions à Dieu, notre créateur pour rechercher tout ce dont nous avons besoin pour fonctionner. La valeur que nous avons à ses yeux vaut plus que n’importe quel encouragement ou approbation que nous pourrions recevoir des gens qui nous entourent.

Jésus n’avait pas de problème avec son identité. Il savait que ce qu’il faisait c’était son Père qui le faisait à travers lui. Il ne cherchait pas la gloire des hommes. Au contraire, il fuyait les foules pour ne pas se faire élever à un rang que son Père ne lui avait pas permis.

Un jour, Jésus a guéri dix lépreux. (Luc 17.12-19) Ils lui demandèrent d’avoir pitié d’eux. Jésus leur dit d’aller se présenter aux sacrificateurs comme c’était la coutume selon la loi. Honnêtement, les sacrificateurs ne devaient pas voir souvent dix lépreux venir en même temps pour confirmer leur guérison. C’était un miracle extraordinaire.

Seulement Jésus ne prenait pas la gloire qui ne lui revenait pas. Il savait que lorsqu’il faisait un miracle, c’était Dieu qui le faisait au travers lui tout comme nous aujourd’hui.

Il aurait pu être frustré que les lépreux guéris ne viennent pas lui dire merci ou encore lui démontrer un peu de reconnaissance pour ce qu’il leur avait fait. Cependant, l’un d’eux se voyant guéri revint sur ses pas et pour remercier Jésus. Ce qui est frappant dans ce texte, c’est que Jésus ne s’est pas approprié la gloire un seul instant. Il dit :  » Ne s’est-il trouvé que cet étranger pour revenir et donner gloire à Dieu ?  » (Luc 17.18) Il n’a pas dit:  » pour venir me remercier « . Non, il a dit pour venir donner gloire à Dieu.

Qu’en est-il de nous? Recherchons-nous la gloire des hommes? Nous attendons-nous à ce qu’ils viennent nous dire merci lorsque nous avons fait ce que Dieu nous demandait de faire? Rendons à Dieu la gloire qui lui revient et ne cherchons pas l’approbation des hommes.

La Suite →
Exemple

Nous avons de la difficulté à concevoir l’homme en trois parties. Nous avons une bonne connaissance de l’âme. Nous savons que celle-ci est le siège des émotions, de notre volonté et de notre personnalité. Nous savons également que nous avons conscience que nous existons à cause de notre âme. Nous avons une bonne idée de son fonctionnement, bien que nous ne comprenions pas tout en détail.

L’autre partie de l’homme est son corps physique. Celui-là nous n’avons pas trop de problèmes avec son existence. Nous le voyons chaque matin dans la glace. Nous pouvons le toucher et ressentir la douleur de nos articulations ou encore de nos muscles. Il est bien réel et palpable dans le monde physique auquel nous appartenons.

La troisième partie est l’esprit. Là, il y a beaucoup de confusion et d’ignorance. Nous ne savons pas trop où il se situe, ce qu’il fait, et comment il interagit. Par notre méconnaissance, nous prenons souvent nos émotions comme étant la voix de l’esprit. Cela nous crée beaucoup de difficulté. Il ne faut pas confondre également l’esprit de l’homme avec le Saint-Esprit. C’est pourtant ce que nous sommes tentés de faire lorsque nous voulons comprendre l’esprit qui est dans l’homme.

L’apôtre Paul nous dit ceci:  » « Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entier, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! » (1 Thessaloniciens 5.23) Dans ce passage, il nous confirme que nous sommes constitués d’un esprit, d’une âme et d’un corps et il n’y a pas aucun doute. Nous sommes réellement créer en trois parties bien distinctes Remarquez que Paul place l’esprit en premier pouvant signifier que l’esprit est plus important que l’âme et de même que le corps. Dieu attache beaucoup plus d’importance à l’esprit qu’au corps. L’esprit vivra éternellement tandis que le corps retournera à la poussière.

De même que Dieu est constitué en trois personnes, Père, Fils et Saint-Esprit, pas surprenant que nous soyons formés en trois parties. La Bible nous enseigne que Dieu nous créa à son image, à sa ressemblance. (Ge 1.27) C’était le désir de Dieu que nous soyons à son image, des êtres tripartites. N’est pas un grand privilège que de ressembler à Dieu fondamentalement!

La Suite →
Exemple

Aujourd’hui, avec l’avènement des nouvelles technologies, l’Église fait face à un autre combat. Le problème est que les gens délaissent leur assemblée et vont recevoir leur enseignement à la maison par le biais d’internet et des réseaux sociaux.

Bien que ces personnes prétendent avoir une bonne relation avec leur Seigneur, il n’en demeure pas moins qu’elles n’ont aucune relation avec d’autres croyants. Pourtant, ces relations sont tellement importantes tant pour la croissance spirituelle et émotionnelle d’une personne et nous ne devons pas négliger cela.

L’auteur de l’épître aux Hébreux nous donne un judicieux conseil :

« N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour. » (Hb 10.25)

C’est maintenant une coutume d’abandonner nos assemblées pour recevoir notre enseignement complètement isolé derrière notre écran d’ordinateur. Je conçois que cela puisse paraître bon à première vue, il n’en demeure pas moins que ce n’est rien d’autre que de la fuite et de l’abandon.

Il n’est pas possible de grandir spirituellement sans relations, aussi difficiles soient-elles, avec d’autres croyants. Souvent, ces personnes affirment qu’elles ont été blessées par les autres et elles choisissent de s’isoler pour ne plus risquer d’être blessées à nouveau. Pourtant, cette sorte de comportement n’est rien d’autre que de l’orgueil.

Quand la Bible dit de ne pas abandonner notre assemblée, à mon avis cela signifie bien de ne pas abandonner notre assemblée. Pourquoi ces personnes choisissent-elles d’abandonner leur assemblée? L’une des raisons est qu’elles sont beaucoup plus attachées à leur être charnel qu’au Seigneur Jésus.

Le jour de l’enlèvement de l’Église approche à grands pas. Tous les signes sont maintenant accomplis et nous devons nous fortifier encore davantage les uns les autres comme nous disent les Écritures. Ne fuyons pas nos assemblées. Le temps est revenu de revenir à l’église. Ce qui m’attriste c’est qu’alors que nous devrions être en feu pour le Seigneur et son Église, nous choisissons de délaisser nos assemblées. Nous risquons gros en nous comportant de la sorte.

Lorsque Jésus va revenir dans quel état va-t-il nous trouver?

La Suite →
Suivre par courriel:

Catégories

Statistiques du blog

  • 8 613 visites