Un ADN bien à nous (2ème partie)

Exemple

Un ADN bien à nous (2ème partie)

Nous avons vu dans la première partie que chaque organisme vivant possède un ADN bien à lui. Un ADN qui le différentie des autres. C’est ce qui le rend unique. Puisque l’ADN est différent pour chacun.

Nous avons aussi vu qu’ici au Centre Chrétien Lac-Saint-Jean-Est nous avons notre ADN bien à nous. Nous avons une identité unique qu’aucune église dans cette ville, cette région et même cette province ne possède. Nous sommes ce que Dieu a voulu que nous soyons.

Nous avons appris que Dieu nous avait donné, dans un premier temps, le ministère de la réconciliation.

« Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. » (2 Corinthiens 5.18)

Nous avons ce ministère de la réconciliation ce qui est en quelque sorte notre ADN spirituel.

Seulement, Dieu a fait plus encore pour nous. Non seulement possédons-nous le ministère de la réconciliation, mais nous avons aussi la parole de la réconciliation.

« Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. » (2 Corinthiens 5.19)

Dieu a fait une œuvre merveilleuse par Christ. Il a réconcilié le monde avec lui-même, mais plus encore, il a effacé tout péché. Il a complètement tout fait disparaître afin qu’aucune condamnation ne pèse sur nous. Cette œuvre de Dieu nous a réconciliés avec lui et nous pouvons aujourd’hui nous présenter devant lui sans avoir honte et sans rougir. Nous sommes pardonnés.

Aujourd’hui, nous avons une responsabilité et c’est de dire aux gens qu’il n’y a plus aucune condamnation qui pèse sur eux. Qu’ils sont désormais complètement réconcilié avec Dieu et cela s’est produit par le sacrifice de Christ à la croix.

Nous avons maintenant ce ministère de réconciliation qui s’exerce lorsque nous ouvrons la bouche et que nous témoignons de Christ.

La Suite →
Exemple

La grâce toute suffisante

Il y a depuis quelques années une mentalité qui se développe, chez les chrétiens, et qui veut que Dieu nous donne tout ce que nous voulons ou ce que nous demandons et souvent sur le champ, sans attendre.

Malheureusement, ce type de philosophie n’est pas celle de Dieu. Il est l’exemple parfait d’un bon père de famille qui veut le meilleur pour ses enfants. Il ne serait pas sage pour tout père de famille de toujours donner à son enfant ce qu’il demande, et ce même en insistant, en utilisant ses propres paroles ou encore en commandant de recevoir tout de suite.

Dieu veut ce qu’il y a de mieux pour nous. Il veut nous voir heureux dans une communion intime avec lui et parfois ce type de relation passe par des prières ou il nous répond « NON ».

Plusieurs chrétiens recherchent les bénédictions et non pas une relation avec Dieu. Ils veulent ce qu’il y a dans la main de Dieu. Lorsqu’ils vont dans la présence de celui-ci, c’est toujours pour demander quelque chose pour eux.

Paul était quelqu’un qui croyait foncièrement que Dieu répondait toujours aux prières. Il l’avait vécu à plusieurs reprises. Mais un jour, Dieu lui répondit « NON ». (2 Co 12.8-10) Dieu avait ses raisons de répondre non et de diriger son fils dans une voie qui aujourd’hui est considérée comme inacceptable.

Ce qui compte le plus, ce n’est pas ce que je désire, mais c’est ce que Dieu veut pour moi. Lorsque je prie, je cherche toujours à savoir ce que Dieu veut pour moi. Ce que je désire, c’est de connaître toujours davantage le Seigneur et non pas seulement ce qu’il y a dans sa main.

Paul a reçu une réponse qui en aurait choqué plus d’un de nos jours. Ne soyons pas des enfants égoïstes au point de toujours penser qu’à nous-mêmes. Dieu veut ce qu’il y a de meilleur pour toi. Fais-lui confiance maintenant et accepte avec joie sa réponse tout comme l’apôtre Paul l’a fait.

La Suite →
Suivre par courriel:

Catégories

Statistiques du blog

  • 8 615 visites