Aimer par-dessus tout

Exemple

Aimer par-dessus tout

Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Jean 15:12

Pendant son séjour sur la terre, Jésus nous a enseigné de nous aimer les uns les autres. Ce commandement pouvait paraître facile à respecter. En effet, il l’était tant et aussi longtemps que tout allait bien et que personne ne faisait des choses qui nous blessaient ou venaient à l’encontre de nos convictions.

Dans ce même passage, Jésus ajouta « comme je vous ai aimés ». Voilà l’essence même d’aimer les autres.
Jésus est venu sur cette terre et il a vécu avec nous (Jn 1.11). Il a ressenti la fatigue, la soif, la faim, le sommeil, il a certainement eu mal aux pieds à force de marcher. Il a même assurément ressenti la douleur dans ses muscles et dans son corps en se levant le matin tout comme nous.

Encore, les gens l’ont blessé physiquement et émotionnellement. Ils l’ont fait souffrir avant de le clouer sur cette infâme croix. Dans tout cela, Jésus nous a profondément aimés. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a accepté de souffrir et de mourir à notre place.

En retour, il nous demande de nous aimer les uns les autres comme il nous a aimés. Nous avons ce devoir d’aimer les gens qui nous entoure, et cela même s’ils nous font souffrir, nous déshonore, nous blesse ou encore raconte des faussetés à notre sujet.

Tout comme notre maître, nous avons à souffrir dans ce monde si nous nous affichons pour la vérité. D’ailleurs, les gens ne tarderont pas à nous faire souffrir par leurs paroles désobligeantes.

L’apôtre Pierre nous dit de nous aimer « ardemment » (1 Pi 1.22). C’est la marque distinctive des disciples du Seigneur Jésus. Le croyant, sera toujours prêt à aider et non à réprimander. Il voudra prendre soin plutôt que de blâmer. Il s’efforcera de ne pas juger afin d’apporter réconfort et soutien à celui qui a maille à partir avec le péché ou encore qui est faible dans sa foi.

L’amour couvre toutes les fautes (Pr 10.12) l’amour de Jésus à complètement recouvert toutes nos fautes. Il n’a pas tenu compte de notre nature pour nous aimer. À plus forte raison, ne devrions pas faire de même?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivre par courriel:

Catégories

Statistiques du blog

  • 9 369 visites