Entrez dans la vision

Entrez dans la vision

Jésus a dit :

« Personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres, sinon le vin nouveau fait éclater les outres, il coule et les outres sont perdues. Mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves et les deux se conservent. » (Luc 5.37-38)

Pour entrer dans la vision, nous devons comprendre que les vieilles outres sont en quelque sorte nos vieilles façons de faire et que les nouvelles outres sont le projet de Dieu pour notre église, le Centre Chrétien. Le vin nouveau représente le déversement du Saint-Esprit et celui-ci ne pourra pas être déversé dans de vieilles outres. Pour accueillir le Saint-Esprit, nous avons besoin de préparer de nouvelles outres.

Harold R. Eberle dit :

« Lorsque l’Esprit saint déverse son vin nouveau dans la vie des croyants, les structures des organismes dans lesquelles ils évoluent doivent changer ».

Comme dit l’adage :

« on ne fait pas du neuf avec du vieux ».

Le risque est que, si nous voulons entrer dans la vision sans effectuer de changement, le déversement du Saint-Esprit ne se fera tout simplement pas. Les vieilles outres ne sont pas adéquates ou assez solides pour recevoir ce vin nouveau de la présence du Saint-Esprit.

Depuis la réforme jusqu’à aujourd’hui, nous avons vu ce principe se répéter. Le jour où Martin Luther reçut du Saint-Esprit sa nouvelle révélation (vin nouveau), le système ecclésiastique de l’époque ne pouvait absolument pas contenir cette nouvelle vision. Tout au long de l’histoire de l’Église, depuis Luther, des hommes et des femmes ont vu leur ministère être transformé par cette fraîche onction du Saint-Esprit.

Plus près de nous, le baptême du Saint-Esprit révolutionna le monde chrétien et des croyants durent prendre position. D’un côté, ceux qui ne voulaient pas changer et de l’autre ceux qui embrassait ce déversement divin du Saint-Esprit. Alors, un choix s’imposait, accepter une nouvelle outre où demeurer dans une vieille outre. Aujourd’hui, les croyants dans le monde font face à ce même dilemme. Accepter le changement (nouvelle outre) pour croître ou demeurer dans la même structure (vieille outre) et décroître à coup sûr. Tous les leaders de ce monde savent que si les choses n’évoluent pas, le déclin s’amorce.

Jésus apportait tout un changement dans la structure religieuse des pharisiens. C’est pour cela qu’il parla de vieilles et de nouvelles outres. Les juifs qui ne voulurent pas changer devinrent ceux qui menèrent un combat sans merci envers l’Église (nouvelle outre) du Seigneur Jésus. Cette nouvelle outre a permis l’effusion du Saint-Esprit à la Pentecôte. Une nouvelle outre se met en place maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivre par courriel:

Catégories

Statistiques du blog

  • 9 418 visites