Pourquoi ressasser le passé

Exemple

C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, et je ne me souviendrai plus de tes péchés.
Ésaïe 43.25

N’avons-nous pas un Dieu merveilleux? Alors que nous nous laissons tenter et qu’infailliblement, nous sombrons dans le péché, Dieu, Papa, ne nous abandonne pas.

Nous pouvons nous sentir sales à cause du péché. Nous pourrions également penser que tout est fini et que Dieu ne nous pardonnera jamais ce que nous avons fait. De même, voilà la millième fois que je suis encore tombé dans ce même péché. Je serais porté à croire que plus jamais Dieu ne voudra de moi dans sa présence.

Pourquoi pensons-nous ainsi? Notre expérience avec le genre humain, nous a démontré que si nous ne nous comportions pas comme il le faut, nous serions rejetées par eux. Nous avons appris à bien nous tenir au risque de graves conséquences si nous n’étions pas à la hauteur. Seulement, nous oublions que Dieu n’est pas un homme. Nous ne considérons pas qu’il est rempli d’amour envers nous et qu’il est miséricordieux.

Pourtant, il prend les devants en nous disant que c’est lui qui efface nos transgressions. Alors que je mérite la mort pour mes péchés, Dieu dit qu’il efface mes transgressions. Tout un contraste avec le monde dans lequel nous vivons.

De plus, il en rajoute en disant qu’il oubliera nos péchés. Trop souvent, nous revenons à lui avec en tête le souvenir de notre mauvais comportement et nous oublions qu’il a fait la promesse de ne plus se souvenir de nos péchés.

Il est un Dieu miséricordieux qui nous aime plus que tout. Il fait de nous sa plus grande joie. Il a des transports d’allégresse à notre égard. À cause du sacrifice de Christ, il nous a revêtus d’un vêtement de sainteté. Nous pouvons encore tomber, mais Papa sera toujours là pour nous prendre dans ses bras et nous souffler à l’oreille tout doucement qu’il nous aime plus que tout.

La Suite →
Exemple

En étudiant l’histoire des réveils depuis la réforme, il apparaît une similitude frappante entre ceux-ci. Tous commencent généralement de la même manière, soit par une seule personne ou un petit groupe de personnes qui ont à cœur de prier pour leur nation. Ces gens se sont humiliés en se repentant personnellement de leurs péchés et, par la suite, ils ont commencé à prier et à demander pardon pour les péchés de leur pays.

Nous retrouvons cette façon de faire dans l’histoire du peuple d’Israël. Lorsqu’ils se sont retrouvés dans une impasse, ils ont toujours commencé par s’humilier et demander pardon pour leur péché et ils ont, par la suite, demandé à Dieu d’intervenir. Vous savez quoi? C’est ce qu’il a fait à chaque fois.

Encore aujourd’hui, Dieu attend qu’une personne ou un petit groupe de personnes s’humilie et se repente, et demande l’intervention favorable de l’Éternel pour le salut de sa nation.

Nous attendons un réveil, mais peu prient pour cela. Nous souhaitons un réveil, mais nous entretenons le péché dans notre vie et nous le tolérons dans l’église. Ces conditions ne favorisent pas un réveil, mais bien plus un déclin spirituel.

Commençons à pleurer sur notre piètre condition. Confessons notre péché et supplions l’Éternel de nous pardonner. Demeurons dans la présence de Dieu et désirons-la plus que n’importe quoi.

Par la suite, prions et pleurons pour les personnes que nous aimons qui ne sont pas sauvées et supplions notre Seigneur de les sauver. Dieu ne répondra jamais à une prière qui n’a pas été faite. Implorons la clémence de Dieu pour ces personnes. Prions plus et parlons moins.

Nous pouvons être la génération qui verra se lever un réveil dans notre région, mais pour cela, il nous faudra d’abord nous humilier.

La Suite →
Suivre par courriel:

Catégories

Statistiques du blog

  • 7 908 visites