La dîme un principe de bénédiction

Exemple

La dîme est un principe de bénédiction. La question que nous nous posons est : donner ou ne pas donner sa dîme. En fait, là est toute la question. Lorsque nous parlons d’argent dans l’église, il y a automatiquement un malaise qui s’installe. Dans notre milieu, l’argent est tabou. Pourtant, la Bible parle beaucoup d’argent.

Ce problème nous vient certainement de notre éducation religieuse. Celle-ci nous a enseigné que l’argent était mauvais. Cependant, lorsque nous regardons la structure que Dieu instaura par Moïse au sein du peuple juif, il était question d’argent, de beaucoup d’argent. Toutefois, le principe en était un de partage, de générosité et de bénédiction.

Le problème que nous rencontrons aujourd’hui est l’égoïsme de chacun envers son prochain. L’argent, selon le principe de Dieu, était utilisé pour que chacun puisse pourvoir à ses besoins, mais il était tout d’abord destiné à bénir son prochain. Selon une étude, environ 17 personnes sur 100 donnent  leur dîme à l’église.

Les lévites et les sacrificateurs étaient au service de Dieu et du peuple, et ce principe de partage leur permettait de pouvoir manger, se vêtir et se couvrir. Le peuple pourvoyait à leurs besoins et Dieu répandait sa bénédiction.

Dans le livre de Malachie, nous découvrons que le peuple était devenu égoïste et retenait la dîme.

Un homme trompe-t-il Dieu ? Car vous me trompez, et vous dites : en quoi t’avons-nous trompé ? Dans les dîmes et les offrandes. Vous êtes frappés par la malédiction, et vous me trompez, la nation tout entière ! Malachie 3.8-9

Le fait de tromper Dieu avec les dîmes et les offrandes causa un problème majeur au sein du peuple. Dieu dut donc corriger la situation afin de rétablir les choses. Dieu sait ce qu’il y a de meilleur pour chacun nous. Il sait également comment mettre à profit nos ressources afin que le peuple et nous-mêmes soyons bénis.

Le principe de la dîme est simple. En donnant, je permets d’ouvrir les écluses des cieux pour que je sois béni en retour.

Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Éternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. Malachie 3.10

Seulement, il est important de bien comprendre que je ne donne pas pour être béni, mais je donne par obéissance à Dieu. En donnant par obéissance, j’applique le principe même de Dieu pour que la bénédiction soit répandue sur moi, ma famille et mon église afin que je puisse donner encore plus.

La Suite →
Suivre par courriel:

Catégories

Statistiques du blog

  • 4 414 visites