La bénédiction se trouve sur le chemin de l’humiliation

Exemple

Face à l’humiliation, deux opportunités s’offrent à nous. La première possibilité est que nous choisissions volontairement de nous humilier soi-même devant Dieu. Tandis que la deuxième opportunité est que ce soit Dieu qui choisisse, pour nous, de nous humilier. Le but de l’humiliation dans un cas comme dans l’autre sera toujours de briser le péché d’orgueil en nous.

Honnêtement, il sera de loin préférable de s’humilier soi-même plutôt, que ce soit Dieu qui le fasse pour nous parce que ce sera beaucoup moins douloureux si c’est moi qui le fais de ma propre initiative.

Comme chrétien, nous désirons la bénédiction de Dieu, mais nous ne sommes pas prêts à nous humilier. Pourtant, la bénédiction se trouve sur le chemin de l’humiliation.

Christ a choisi volontairement de s’humilier. En venant sur la terre, il a accepté de quitter le ciel pour s’abaisser jusqu’à nous. Il l’a fait volontairement. De plus, il a vécu, comme nous, dans nos limitations. Ce qui est frappant, pour le fils de Dieu, c’est qu’il a appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes. (Hb 5.8)

Il a vécu avec nos limitations physiques, la faim, la soif, la fatigue et la douleur. Pour lui, tout cela n’avait rien à voir avec sa vie dans le ciel. Seulement, il a accepté de s’humilier par amour afin de nous donner la vie éternelle. Sans son geste d’humiliation, il n’y aurait pas eu aucun espoir pour nous aujourd’hui.

Il a également été traité injustement, calomnié pour ses bonnes œuvres, traité en coupable, accusé faussement et condamné à mourir pour des fautes qu’il n’avait pas commises. Pourtant, il a accepté tout cela sans dire un mot parce qu’il avait résolument choisi de s’humilier.

Aujourd’hui, plutôt que de choisir de nous humilier, nous fuyions. Nous préférons ne pas prendre volontairement le chemin de l’humiliation. Nous vivons notre vie chrétienne selon les penchants de notre cœur orgueilleux. Dieu n’est plus le Seigneur de notre vie. Parce que, s’il l’était, nous accepterions de passer par le chemin de l’humiliation. Au lieu de cela, nous nous élevons en orgueil, en méprisant les autres et en pensant qu’il n’y aura pas de conséquences à nos décisions.

Le chemin de l’humiliation est le chemin qui conduit à la bénédiction. Choisissons-le maintenant en nous humiliant devant notre Dieu en reconnaissant que nous sommes pécheurs, confessons nos péchés et disposons notre cœur à lui obéir sans aucune réserve même si ça fait mal, même si je ne suis pas reconnu, même si je n’en ai pas du tout envie. Parce qu’au bout de ce chemin se trouve la bénédiction qui n’est pas terrestre.

La Suite →
Suivre par courriel:

Catégories

Statistiques du blog

  • 6 305 visites