Préparons-nous

Exemple

Préparons-nous

S’il y a une chose pour laquelle nous devons bien nous préparer, c’est bien pour l’enlèvement. S’il y a une chose à laquelle nous sommes le moins bien préparés, c’est certainement l’enlèvement. Ce constat semble une contradiction, mais c’est une réalité chez les chrétiens d’aujourd’hui. Nous sommes environnés de toutes sortes de distractions qui nous font nous détourner de notre Dieu et nous endormir spirituellement. Ce risque est bien réel et grandissant chez les chrétiens du 21e siècle.

Pour cela, il nous faut être alertes et savoir reconnaître les signes de la fin. Jésus disait aux pharisiens et aux sadducéens :

« Le soir, vous dites il fera beau, car le ciel est rouge et le matin il y aura de l’orage aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre. Vous savez discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps. » (Mt 16.2-3)

De la même manière, nous devons reconnaître les signes de la fin. Jésus a dit :

« Quand vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres, ne soyez pas troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume ; il y aura des tremblements de terre en divers lieux, il y aura des famines. Ce ne sera que le commencement des douleurs. (Marc 13.7-8)

Nous sommes la génération de la fin. Il est impératif que nous puissions reconnaître les signes de la fin. Jésus est à la porte et l’enlèvement est plus près de nous que le jour où nous nous sommes convertis.

C’est maintenant le temps de revenir à l’Éternel.

« Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché. (2 Ch 7.14)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivre par courriel:

Catégories

Statistiques du blog

  • 7 908 visites